Portrait de Verdun

Verdun, un arrondissement contrasté

Délimitation géographique

Le territoire de Verdun est situé dans la partie sud-ouest de l’Île de Montréal. Il est délimité au nord par l’autoroute 15, par le fleuve St-Laurent à l’est et par l’arrondissement de LaSalle au Sud. À l’ouest, l’arrondissement de Verdun est bordé par l’Aqueduc.

Trois quartiers ou voisinages assez contrastés les uns des autres forment le territoire de Verdun, soient les quartiers Wellington-de-l’Église, Desmarchais-Crawford et L’Île-des-Soeurs.

Nous vous présentons ici un bref aperçu du territoire. Ces statistiques sur l’arrondissement de Verdun sont toutes extraites du portrait statistique réalisé par Christian Paquin, à partir des données du recensement et de l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011. Notez que ces données ne reflètent pas toujours la réalité socioéconomique spécifique à chacun des trois quartiers, étant donné les fortes disparités qui les caractérisent. Pour porter un regard plus fidèle sur le territoire, nous vous invitons à consulter l’intégralité du portrait statistique de la population de Verdun.

Vous pouvez également vous référer au portrait de quartier Agir ensemble à Verdun, élaboré en 2009 par le Laboratoire de recherche sur les pratiques et les politiques sociales (LAREPPS). Les données y sont décortiquées pour chaque voisinage mais sont tirées du recensement de 2006.

Profil socioéconomique de Verdun

Nombre de résidents:
La population du territoire de Verdun en 2011 était de 66 160 personnes.
- Île-des-Sœurs : 18 315 personnes
- Desmarchais-Crawford : 19 925 personnes
- Wellington-de-l’Église : 27 915 personnes

Langue d’usage:
- Les francophones constituent 60,6% de la population du territoire de l’arrondissement.
- Les anglophones comptent pour 16,3% de la population.
- Les allophones, c’est-à-dire les personnes dont la langue maternelle n’est ni l’anglais ni le français, constituent 20,2% de la population. Leur nombre est en augmentation de 8,8% depuis 2006.

Immigration:
Les immigrants et les résidents non permanents comptent respectivement pour 22,5% et 2,3% de la population résidente. Bien que le taux d’immigrants soit plus faible qu’à Montréal, il a augmenté de 15,5% depuis 2006 et de 69,9% depuis 2001.

11,9% des immigrants du territoire de Verdun sont originaires de Chine, soit 2,7% de la population totale. Il s’agit du pays d’origine des immigrants le plus représenté.

Logement:
À Verdun, près des deux tiers (63,6%) des logements sont occupés par des ménages locataires; le territoire de l’arrondissement détient d’ailleurs le troisième plus haut pourcentage de ménages locataires à Montréal. En fait, la proportion de ménages locataires varie de 40,9% à l’IDS à 75,4% dans Wellington-de-l’Église.

Pour les ménages locataires, se loger coûte en moyenne plus cher dans le territoire de Verdun (752$ par mois) qu’à Montréal (732$).

Plus du tiers (36%) des ménages locataires consacrent 30% ou plus du revenu total du ménage aux coûts d’habitation. Le nombre de ménages locataires ayant consacré au moins 30% de leur revenu pour se loger a diminué de 3,5% depuis 2006.

Parmi tous les ménages locataires du territoire de Verdun, il y en a 1 267 dont le logement est subventionné, soit 6,1% de tous les ménages locataires (comparativement à 8,7% à Montréal).

La nécessité de réparations majeures dans les logements de Verdun (9,6%) est relativement supérieure à celle de Montréal (8,7%). Près d’un logement sur dix nécessite des réparations majeures. Cette proportion est nettement plus importante pour le quartier Wellington-de-l’Église (13,1%). Sont considérées comme étant des réparations majeures la plomberie ou l’installation électrique défectueuse ainsi que les interventions à la charpente des murs, aux planchers et aux plafonds.

Contrairement aux ménages locataires, l’augmentation du revenu moyen des ménages propriétaires n’arrive pas à compenser la croissance des coûts d’habitation.

Près du quart des logements (24,1%) du territoire de Verdun fait partie d’un ensemble de logements en condominium, comparativement à plus d’un sur sept (15,7%) à Montréal. Il s’agit de 7 860 condos pour l’ensemble du territoire de Verdun, soit la quatrième plus forte proportion parmi les 19 arrondissements de Montréal.

À Verdun, le nombre de locataires a diminué de 4,7% depuis 2006, tandis que celui des ménages propriétaires a augmenté de 12,3%

Revenu:
Le revenu total moyen avant impôts des résidents du territoire âgés de 15 ans et plus s’élève à 44 062$ par année. Après paiement de leurs impôts, 24,7% des résidents vivent sous le seuil de faible revenu.

Une proportion importante du revenu qui vient des transferts gouvernementaux est un signe de pauvreté. Les transferts gouvernementaux constituent 18,4% de l’ensemble des revenus du quartier Wellington-de-l’Église, et 15,7% des revenus dans le quartier Desmarchais-Crawford. Wellington-de-l’église est le seul quartier qui a une proportion plus élevée de personnes dont le revenu est inférieur à 20 000$ qu’à Montréal et, à l’inverse, une proportion moins élevée de personnes dont le revenu est supérieur à 40 000 qu’à Montréal.

Pour un arrondissement comme Verdun qui a une réalité contrastée entre les quartiers, le revenu médian reflète mieux la réalité. Le revenu total médian avant impôts des personnes âgées de 15 ans et plus du territoire de Verdun est de 27 113$. De ce montant, il reste en fait 24 996$ après avoir payé les impôts provincial et fédéral.

Aînés:
Plus de quatre personnes âgées de 65 ans et plus sur dix (40,6%) vivent seules. La proportion de personnes âgées seules dans les deux quartiers de la Terre ferme (43,2%) est plus importante qu’à L’Île-des-Sœurs (34,4%). Cependant, depuis 2006, on enregistre une augmentation du nombre de personnes âgées de 65 ans et plus vivant seules de 23,6% dans l’Île-des-Soeurs.

Les femmes âgées de 65 ans et plus vivent seules dans une proportion nettement plus grande que les hommes du même groupe d’âge. Les hommes âgés de 65 ans et plus du territoire de l’arrondissement vivent seuls dans une proportion de 27,3% comparativement à 50,1% des femmes du même groupe d’âge.

Condition féminine:
Un écart considérable existe entre le revenu des hommes et celui des femmes : 53 160$ pour les hommes, comparativement à 35 712$ pour les femmes. Le revenu des hommes est donc 48,9% plus élevé que celui des femmes.

Les écarts de revenu entre les femmes et les hommes tendent à s’estomper dans les voisinages défavorisés. L’écart est de 12,7% sur la Terre ferme et de 105,8% à l’IDS. Cet écart est de 36,4% pour l’ensemble du territoire de Verdun (comparativement à 20,9% à Montréal).

Familles:
Les personnes divorcées, séparées ou veuves comptent pour 17,1% des personnes âgées de 15 ans et plus. Cet indicateur est considéré comme un indicateur de défavorisation sociale.

La proportion de personnes vivant seules constitue un des indicateurs de défavorisation sociale. Cet indicateur place Verdun dans une position de défavorisation plus grande que l’ensemble de Montréal. Parmi les trois quartiers, tous détiennent une proportion supérieure à celle de Montréal.

38,5% des familles avec enfants sont monoparentales et leur nombre a diminué de 4,3% depuis les cinq dernières années.
On constate une diminution du nombre de familles monoparentales de 11,5% dans Wellington-de-l’Église et de 7,3% dans Desmarchais-Crawford depuis 2006 alors que l’Île-des-Sœurs a connu une augmentation de 31,7% depuis 2006 et 43% depuis 2001.

79,8% des familles monoparentales ont une femme comme chef de famille (2 900 familles)

Scolarité:
17,9% de la population âgée de 15 ans et plus n’a pas de diplôme d’études secondaires. Cette proportion atteint 23% dans les deux quartiers de la Terre ferme.

Le changement le plus marquant depuis les cinq dernières années est la diminution du nombre de personnes sans aucun diplôme. La baisse a été de 14,3% entre 2006 et 2011, comparativement à une baisse de 11,1% à Montréal.

Profil sociodémographique de Verdun de Montréal en statistiques

Le profil sociodémographique de l’Arrondissement Verdun effectué à partir des données issues du Recensement de la population de Statistique Canada (2011) a été publié par Montréal en statistiques. Vous pouvez le consulter ici. Il sera enrichi une fois que les statistiques de l’Enquête nationale sur les ménages seront ajoutées.

Ressources à Verdun

Pour connaître les différentes ressources à Verdun, vous pouvez consulter la Carte interactive des ressources développée par la Concertation en développement social de Verdun et mise à jour en 2011.