L’historique de la CDSV

Automne 2000 : Des acteurs communautaires regroupés au sein du Conseil verdunois d’initiative et d’intervention communautaire (CVIIC) mènent une réflexion approfondie sur l’état de la concertation locale dans l’arrondissement. Le CVIIC arrive à un certain nombre de constats : le besoin de financement pour soutenir et dynamiser la concertation locale et la nécessité de se concerter entre les différents acteurs de la communauté afin de travailler sur des objectifs transversaux, dont la lutte à la pauvreté. Le souhait de combattre le « travail en silo » est émis avec force et détermination. Une phase de recherche active de financement  s’enclenche auprès de différents bailleurs de fonds, notamment auprès de Centraide. Une prise de conscience collective de l’importance de la concertation des acteurs du milieu s’enclenche.

Début 2002 : Le « Sommet de Verdun » a lieu regroupant toutes les forces vives de la communauté. Suite aux fusions municipales, de nouvelles responsabilités incombent aux arrondissements en matière de développement social en vertu de la loi 170. Une des conclusions du « Sommet de Verdun » est l’importance de se doter d’une concertation large et organisée, d’améliorer la communication entre les organismes, l’arrondissement et les citoyens.

Mai 2002 : Un premier comité de travail est mis sur pied composé de membres du CVIIC et d’un représentant du CLSC Verdun/Côte-St-Paul. La Régie régionale de Montréal-Centre accorde un premier soutien financier dans le cadre d’un programme de soutien des concertations des villes de banlieue (Ville de Montréal). La Régie régionale impose deux conditions : financement d’une nouvelle instance de concertation dans la mesure où celle-ci est intersectorielle et multi-réseaux et obtention de l’appui et l’implication de l’arrondissement Verdun. Le milieu évalue donc la pertinence de mettre sur pied une nouvelle forme de concertation.

Fin 2002, début 2003 : Première réunion du Comité d’implantation tripartite regroupant des acteurs issus de l’arrondissement de Verdun, du milieu institutionnel et du milieu communautaire. Une consultation sur un modèle organisationnel s’en suit et une première ébauche de règlements généraux est élaborée. Création d’un plan d’action 2003-2004. Embauche d’une agente de développement à titre contractuel afin de mettre en branle le projet de table de quartier. Première mouture du Conseil d’administration avec la plus large représentation possible des acteurs du milieu. L’arrondissement de Verdun met de l’avant une exigence afin d’assurer le leadership, soit un poste d’office à la présidence. La Concertation prend forme …

2004-2005 : Mise sur pied de la Concertation en développement social de Verdun (CDSV); Embauche du premier coordonnateur; Règles minimales de fonctionnement; Soutien financier additionnel de la Ville de Montréal; 18 représentants sur le Conseil d’administration issus de différents secteurs; Consultation sur les priorités d’action; Formation d’un premier comité d’analyse de projets dans le cadre du programme « Fonds de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale ».

2005-2006 : Conception de la Première édition de la Carte des ressources de l’arrondissement Verdun et d’un logo; Organisation d’assemblées d’information (élections municipales, projet d’implantation du Casino de Montréal au Bassin Peel); Organisation et promotion de la Marche du 17 octobre (Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté); Soutien à la mise sur pied d’une table de concertation en relations interculturelles et en sécurité alimentaire; Nouveau parti au pouvoir, nouvelle ouverture de l’arrondissement qui est pour l’élection démocratique à la présidence; Premières démarches menant vers l’incorporation de la table de concertation.

2006-2007 : Obtention d’un soutien financier triennal; Mise sur pied d’un comité d’implantation qui travailla sur les éléments suivants : l’élaboration d’un plan d’action triennal, le processus d’incorporation et la rédaction des règlements généraux; Ébauche d’un premier bulletin d’information; Assemblée de réflexion et d’orientation; Incorporation; Assemblée de fondation; Adoption des règlements généraux; Officialisation du membership.

2007-2008 : Consolidation du membership; Deuxième édition de la Carte des ressources; Formation d’un comité multipartite sur l’agrandissement du CLSC; Participation à l’actualisation de la Politique familiale de l’arrondissement de Verdun; Amorce du projet de « Portrait de quartier »; Choix du Laboratoire de recherche sur les pratiques et les politiques sociales (LAREPPS) pour réaliser le portrait diagnostique socio-économique de Verdun, avec le soutien de Centraide.

2008-2009 : Réalisation du « Portrait de quartier »; Organisation de multiples tables rondes dans le cadre de cette réalisation; Lancement du Portrait « Agir ensemble à Verdun; portrait et enjeux socioéconomiques du territoire »; Arrivée de nouveaux membres (Anglo Family Council, Lester B. Pearson School Board, Société de développement commercial Wellington); Réflexion sur les communications internes et externes; Premiers pas vers l’autonomie de gestion; Embauche d’un soutien à la coordination pour seconder la coordonnatrice.

2009-2010 : Démarche de planification stratégique; Formation d’un comité mandataire; Embauche du consultant (Caucus, Conseillers en développement des organisations) grâce au soutien de Centraide et du Ministère de l’Emploi et de la Solidarité Sociale (MESS); Sélection et participation de la coordonnatrice au Programme de formation sur le Leadership Rassembleur; Appropriation du « Portrait de quartier » par l’ensemble des acteurs de la communauté; Diagnostic organisationnel; Tenue de focus groupes; Adoption d’un plan d’orientation; Mise sur pied d’un comité de réflexion sur les critères du programme « Fonds de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale »; Déménagement du siège social de la CDSV; Adoption d’un plan de développement triennal.

2010-2011 : An « 1 » du Plan de développement 2010-2013; Matinée d’échange sur le modèle de concertation de la CDSV; Discussions de fond sur le développement social dans le but d’adopter un discours commun; Adoption de nouveaux critères d’évaluation des projets dans le cadre du programme «Fonds de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale»; Arrivée d’un nouveau membre (Institut universitaire en santé mentale Douglas); Formation de comités de travail sur le développement durable et sur les communications internes et externes de la CDSV; Gestion de la dernière phase du « Projet rassembleur pour une saine alimentation » financé par la Direction de la Santé Publique; Troisième édition de la Carte des ressources